La crise existentielle du mois de mai

Dans quatre semaines exactement, c'est mon anniversaire. C'est toujours une date compliquée à gérer pour moi mais l'appréhension habituelle s'amplifie maintenant que je sens approcher doucement la quarantaine. Le souci, ce n'est pas d'avoir trente-huit, quarante ou cinquante ans, ni de vieillir de façon générale. Certains voudraient nous faire croire que les femmes se fanent … Lire la suite de La crise existentielle du mois de mai