Envie d’éduquer vous enfants dans la joie ? Et si on nous lâchait la grappe plutôt ? 

Vous aimeriez arrêter de crier, de râler ou de punir ? Vous en avez marre des enfants qui n’en font qu’à leur tête ? Et si vous optiez pour la méthode « J’éduque dans la joie! »?

Voilà dans les grandes lignes le texte de la publication sponsorisée qui m’est passée sous les yeux ce matin, juste après avoir déposé mes monstres à l’école. Et qui m’a donné envie de hurler un bon coup. (Mais je ne pouvais pas, j’étais dans le parking de l’école, ça aurait fait mauvais genre). Et pourtant, je suis moi-même une grande promotrice de l’éducation bienveillante, de l’idée d’aider l’enfant à grandir avec bonté et patience, en l’encourageant à faire ses propres expériences et à être autonome. Je tente même de tendre vers ça le plus souvent possible. Mais des fois, c’est JUSTE PAS POSSIBLE!

Ces derniers temps, mes minis sont à cran. L’une prend un malin plaisir à asticoter sa sœur et geint/pleure/se victimise dès que je fais une remarque (C’est trop injuste, tout le monde m’accuse, on me déteste!) L’autre ne supporte plus rien et oublie le respect de base quand elle parle. Et si j’exprime mon désaccord avec bienveillance et fermeté, elle roule des yeux en faisant des grimaces et en me traitant de maman horrible. Alors, après un nouveau début de journée en fanfare, recevoir une offre de formation pour les éduquer dans la joie (avec une promo de Nowel, off course!), ca m’a juste donner envie de dire à Madame-la-formatrice-qui-éduque-dans-la-joie d’aller se faire cuire le cul. Oui, carrément!

giphy.gif

Madame, si tu avais trouvé la solution miracle pour ne pas avoir envie d’accrocher ses enfants au porte-manteau, ça se saurait. Certes, tu as compris que nous sommes tous et toutes dans la même galère. Et tu nous expliques que toi aussi, tu as tout essayé avec tes enfants, sans succès, jusqu’au jour où, MIRACLE, tu as trouvé les outils nécessaires pour devenir un parent parfait. Et comme tu es généreuse, tu partages avec nous. Mais pas comme ça, juste pour soulager la santé mentale de tous les parents dans la mouise. Nooooon. Tu échanges ça contre nos petits sous. Pas beaucoup, hein, y a même une promo Nowel/Hanouka/Black Friday. Trop gentil, fallait pas.

Ca me met en rogne cette utilisation de la galère parentale pour nous culpabiliser (oui, moi aussi, j’étais nulle avant) et nous donner l’impression qu’il est possible de devenir ce parent supercalifixparfaietdélilicieux qui « prépare son terreau », « arrose ses graines » et assiste à « l’épanouissement de ses fleurs » avec bonheur et sérénité. Un peu comme ces remèdes miracles pour « perdre du poids rapidement, durablement et sans frustrations pour devenir – enfin – celle/celui que vous avez toujours voulu être« . Bullshit! C’est du vent.

Faites de votre mieux, avec vos forces et vos possibilités. Certains jours seront beaux et faciles, d’autres vous donneront envie de hurler plus fort qu’eux. Mais ne laissez personne vous faire croire que c’est possible d’être parent autrement.

Et avec les sous économisés sur cette formation à la joie, on pourra même s’acheter un DVD Disney, une bouteille de bon vin et du chocolat. Ca ne résoudra pas le problème de fond mais ça fera du bien. C’est parfois tout ce dont on a besoin!

b67fc9f24c5dbf462edb7e14a6b947da

6 réflexions sur “Envie d’éduquer vous enfants dans la joie ? Et si on nous lâchait la grappe plutôt ? 

  1. Quel bel article. J’adooooooore et j’ai bien rigolé. Eh oui on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a. On élève nos enfants et on s’élève en tant que parent en même temps. On ne naît pas parent, on le devient et des fois, c’est dans les hurlements, les cris et les tablettes de chocolat.

    J'aime

  2. Pingback: Elever ses enfants dans la joie… tout un programme ! – Embrouillaminis

  3. ahaha il m’a bien fait rire ton texte

    Oui on est tous dans la même galère
    Oui on a tous envie de suspendre nos mômes au porte-manteau
    Oui on est tous des parents qui doivent faire avec des enfants pas tjs facile

    Mais en faut-il en conclure qu’en apprendre plus sur la parentalité positive ne sert à rien ?

    Alors, oui, on peut tjs se taper 3-4 bouquins sur le sujet.

    Mais c’est quand même plus facile et motivant de suivre une formation sur le sujet (comme celle qui t’as mis furax)

    Est-ce que tu vas moins galérer ?
    Est-ce que tu ne vas plus jamais crier ou t’énerver ?

    Non, les miracles ne sont pas encore prévu.

    Par contre avoir des outils supplémentaires pour que ces situations apparaissent le moins souvent possible, c’est à mon avis, un devoir de parent.

    (après j’ai aussi des tablettes de chocolats pour quand j’ai besoin de douceur héhé)

    Giacomo
    Un papa qui a découvert la parentalité positive et qui lui a fait un bien fou 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s